La peur du feu

5 septembre 2021 | Feux d'artifice, Non classé

Il y a en moyenne un propriétaire sur 4 qui refuse que soit tiré un feu d’artifice sur son domaine. Il y a parfois de bonnes raisons, comme la présence d’animaux nombreux, de pinèdes ou de champs de blés à maturité. Nous-mêmes refusons souvent des projets, du fait surtout du manque de place ou d’une végétation trop dense rendant le tir compliqué, voire dangereux en zone méditerranéenne.

Et puis il y a tout un espace de raisons irrationnelles, qu’avec l’expérience, je peux lister, et qui sont complètement infondées :

– Les feux d’artifice vont abimer ma toiture : faux. A moins d’un tir direct du fait d’une faute grave de l’artificier, les feux d’artifices n’abiment jamais les bâtiments. Dorénavant, tous les projectiles sont en carton et il ne retombe que des déchets carton très légers. Donc impossible d’abimer une toiture.

– Les feux d’artifice vont abimer ou mettre le feu à mes arbres : faux à 95%. Même si des éclatements aériens projetaient quelques trainées dans des arbres, cela ne les abimerait aucunement. Et si ce sont des feuillus, vous ne déclencheriez jamais un incendie de cette façon. Avec des conifères, nous évitons toujours que des projections directes aillent sur les pins, surtout en été. Il en faudrait toutefois plus que cela pour mettre le feu. Mais par précaution, nous refusons toujours le tir estival à proximité de pinèdes méditerranéennes. Il faut comprendre que pour mettre le feu à des arbres, les pyromanes utilisent de l’essence. Par contre, un mégot peut enflammer de l’herbe sèche… Et on connait la suite.

– Les feux d’artifice vont abimer ma vigne : faux. S’il y a bien une végétation qui n’a rien à craindre, c’est bien la vigne. Nous avons parfois tiré directement dans des vignes, sans aucun problème, dans le Sud comme en région bordelaise.

Beaucoup de gens ont peur du feu. Il suffit de voir les réactions effarées quand nous tirons des feux d’artifice dans des régions méditerranéennes où il y a eu de gros incendies quelques temps avant. Les gens pensent parfois que nous sommes des fous et des irresponsables. Ils perdent parfois toute rationalité.

Je suis assez phobique de l’eau. J’ai peur en bateau, peur des vagues, peur de la mer. Me viendrait-il à l’esprit d’aller dire à un marin qu’il est fou de prendre la mer du fait de la tempête de la semaine dernière ?

C’est bien ce qui arrive avec le feu. Il y a eu un grand incendie, donc il ne faut pas tirer de feu d’artifice. Comme si le risque feu était aléatoire, le fruit du hasard ou d’une mystérieuse loi des séries.

Un feu d’artifice n’abime rien. Un feu d’artifice ne met que très rarement le feu. Le plus souvent, quand cela arrive, c’est de l’herbe uniquement, sur la zone de tir. Et nous sommes aguerris et très bien équipés pour éteindre instantanément. Tous nos feux sont séquencés en musique et tirés par une table de tir automatique. Pendant le tir nous pouvons donc arpenter le terrain à l’aide de sacs à dos à eau. Nous sommes parfois trois équipés ainsi. Et si un petit départ d’herbe se présente, nous l’attaquons instantanément. C’est notre métier.

Le drame incendiaire, c’est quand on laisse se propager le feu plusieurs dizaines de minutes, voire plus. Et quand il y a du vent, la situation peut très vite devenir immaîtrisable. En revanche, sans vent et en intervenant tout de suite, il n’y a aucun souci. Mais cette notion de maitrise est compliquée à faire comprendre.

Voici un montage vidéo récréatif et poétique : un feu d’artifice filmé de l’intérieur par un drone. Cela montre que le feu d’artifice est fait pour mettre le feu au ciel. Juste au ciel…

JDavid Gallet – Gérant Millétoiles